Qu’est-ce que le patrimoine mondial ?

En juillet 2019, à Bakou, la 43ème session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a inscrit les Terres et mers australes françaises – archipel Crozet, îles Kerguelen et îles Saint-Paul et Amsterdam ainsi que leur zone maritime protégée – sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial de l’Humanité au titre de son patrimoine naturel.

En 1972, la Convention concernant la protection du patrimoine culturel et naturel mondial est adoptée par l’UNESCO. Son objectif est de fédérer la communauté internationale afin qu’elle unisse ses efforts pour protéger et faire reconnaitre les biens d’importance universelle incarnant des exemples exceptionnels de la diversité culturelle et de la richesse naturelle.

«Pour être inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, un site doit présenter une valeur universelle exceptionnelle, satisfaire à au moins un des dix critères de sélection prédéfinis à cette fin, et répondre à des conditions pertinentes d’authenticité et d’intégrité ainsi qu’à des conditions de protection et de gestion

La Convention du patrimoine mondial est l’un des plus importants instruments internationaux de conservation. Parmi les 1121 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 2019, la France compte 39 biens culturels, 5 biens naturels et 1 bien mixte.

 

La démarche de candidature

 

1. La première étape d’une démarche de proposition d’inscription consiste à faire inscrire le bien naturel et/ou culturel sur la Liste indicative du pays concerné. Seuls les sites inscrits sur cette Liste indicative validée peuvent faire l’objet d’une proposition d’inscription.

2. Une fois le site inscrit sur la Liste indicative nationale, une proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial peut être soumise au Centre du patrimoine mondial.

3. Le Centre du patrimoine mondial transmet le dossier aux Organisations consultatives. Les Organisations consultatives étudient le dossier, envoient leurs experts en mission sur le bien proposé pour inscription et décident des recommandations à transmettre au Comité du patrimoine mondial. Pour les biens naturels du patrimoine mondial, l’évaluation et le suivi des sites sont assurés par l’UICN.

4. Une fois qu’un site a été proposé et évalué, c’est au Comité intergouvernemental du patrimoine mondial qu’appartient de prendre la décision finale concernant son inscription. Une fois par an, le Comité composé de représentants de 21 États parties à la Convention du patrimoine mondial se réunit pour décider quels sites seront inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

 

Les grandes étapes du processus d’inscription des Terres et mers australes françaises

 

Décembre 2015 : Lancement du projet de proposition d’inscription du périmètre de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises sur la Liste du patrimoine mondial

 Avril 2016 : Dépôt du dossier de proposition d’inscription des Terres et mers australes françaises sur la Liste indicative des biens français candidats au patrimoine mondial de l’Unesco

 Juin 2016 : Inscription des Terres et mers australes françaises sur la Liste indicative des biens français candidats au patrimoine mondial de l’Unesco

 Juin 2017 : L’Etat français retient la candidature des Terres et mers australes françaises pour représenter la France devant le Comité du patrimoine mondial de 2019

 1er février 2018 : Dépôt du dossier de candidature par la France au Centre du patrimoine mondial de l’Unesco

Novembre 2018 (rotation du Marion Dufresne) : Mission terrain d’évaluation du bien candidat par les experts internationaux de l’UICN, expert auprès de l’UNESCO pour l’évaluation des biens naturels candidats sur la Liste du patrimoine mondial

Mai 2019 : Publication du rapport d’évaluation de l’UICN qui donne un avis favorable à l’inscription des Terres et mers australes françaises sur la Liste du patrimoine mondial

Juillet 2019 : Inscription des Terres et mers australes françaises sur la Liste du patrimoine mondial lors de la 43ème session du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco à Bakou (Azerbaïdjan)