L’observatoire territorial de la biodiversité

Inscrite dans le plan de gestion de la réserve naturelle des Terres australes françaises (2018-2027), la création de l’Observatoire territorial de la biodiversité (OTB) des TAAF est une déclinaison à l’échelle des districts de l’Observatoire national de la biodiversité (dont le pilotage a été confié à lOffice français de la biodiversité (OFB).

Instauré en 2009 suite au Grenelle de l’environnement, l’objectif de l’ONB est de porter à la connaissance d’un large public des informations sur l’état de la biodiversité en France, sur les pressions et usages qui l’affectent et sur les réponses et mesures prises pour sa protection.

Actrices de la mise en œuvre des politiques publiques pour la protection de l’environnement, les TAAF répondent ainsi aux objectifs fixés par le second plan de gestion de la Réserve naturelle. Suivies par la direction de l’environnement, les premières données disponibles de l’OTB des TAAF concerneront ainsi les îles Australes.

Recueil de données statistiques

L’OTB s’appuie sur des bases de données et un système d’information associé. Le recueil des données est assuré par les personnels de terrain de la collectivité des TAAF, les agents des projets scientifiques soutenus par l’Institut polaire français (IPEV-CNRS), le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et les laboratoires partenaires.

Pour en faciliter la lecture et la compréhension par le grand public, l’OTB des TAAF met, régulièrement en ligne, des infographies et posters synthétisant d’une part l’état de conservation de la biodiversité et les pressions exercées sur elle, et d’autre part les moyens (financiers, humains, recherche, gestion, communication…) mis en œuvre par la collectivité pour veiller à sa protection. L’OTB met également en avant les principaux résultats issus des actions de gestion de la Réserve naturelle ainsi que les ambitions et perspectives des TAAF.

OTB : les indicateurs de gestion

La gestion de la Réserve naturelle

Le 3 novembre 2006, la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises a vu le jour, devenant ainsi la plus grande aire protégée de France et l’une des plus vastes aires marines protégées du monde depuis son extension en 2016. Vous retrouverez une présentation des éléments de gestion et de protection de la Réserve naturelle nationale, classée au patrimoine mondial Unesco depuis 2019.

Lien vers le document Observatoire 2019

Lien vers le document Observatoire 2020

 

L’empreinte anthropique au sein de la Réserve naturelle

La réserve naturelle nationale des Terres australes françaises est la seule réserve naturelle de France à intégrer dans son périmètre trois bases permanentes (Port-aux-Français à Kerguelen, Alfred-Faure à Crozet, Martin-de-Viviès à Amsterdam) où se relaye en permanence du personnel technique, militaire et scientifique. Comment se caractérise la présence humaine sur les districts ? En tant que gestionnaire de cet espace protégé classé au patrimoine de l’Humanité (UNESCO), comment les TAAF agissent-elles pour la réduction de l’empreinte anthropique ?

Lien vers le document Observatoire 2019

Lien vers le document Observatoire 2020

 

Les activités scientifiques au sein de la Réserve naturelle

Les Terres australes et antarctiques françaises, par leur isolement, leur bon état de préservation écologique et leur présence sur un gradient latitudinal unique dans l’hémisphère Sud, constituent un territoire sentinelle, laboratoire du vivant et observatoire de la biodiversité et des changements globaux. La recherche scientifique, exercée principalement dans les domaines des Sciences de la Terre et de l’Univers et des Sciences du vivant, y constitue depuis plusieurs décennies une source considérable de connaissances indispensables pour définir des mesures pour la protection et la préservation des espèces et de leurs écosystèmes. Qui sont les partenaires scientifiques de la Réserve naturelle ? Quels programmes de recherche et de gestion sont mis en œuvre sur les districts?

Lien vers le document Observatoire 2019

Lien vers le document Observatoire 2020

 

La restauration du Phylica arborea

Le Phylica arborea, seul arbre natif des Terres australes françaises est aujourd’hui au centre d’un programme de restauration mené depuis 2012 par la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises qui vise la plantation de jeunes individus en milieu naturel afin de recréer des boisements sains dans l’aire de distribution originelle de l’espèce. Quel est le bilan de ce programme de restauration ?

Lien vers le document Observatoire 2019

Lien vers le document Observatoire 2020

 

L’état de conservation des oiseaux nicheurs – Les Sphéniscidés

La réserve naturelle des Terres australes françaises héberge 47 espèces d’oiseaux se reproduisant de manière régulière dont certaines endémiques. Les oiseaux, essentiellement marins, représentent donc un enjeu majeur de conservation pour la Réserve naturelle. Après une mission scientifique d’envergure menée sur l’île aux Cochons (archipel Crozet) en 2019 pour analyser le déclin des populations de manchots royaux, cap sur les sphéniscidés, espèces de manchots et gorfous présents dans l’hémisphère sud. Quel y est  l’état de conservation des populations de manchots et gorfous ? Quelles sont les pressions exercées sur les sphéniscidés ? Où les efforts de préservation doivent-ils être concentrés ?

Lien vers le document Observatoire 2019

Lien vers le document Observatoire 2020

 

Les activités de pêcherie dans les ZEE australes

Dans les ZEE de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, les activités de pêcherie sont strictement encadrées. Le préfet, administrateur supérieur des TAAF, gestionnaire des pêcheries australes, s’assure d’une exploitation durable des ressources halieutiques dans un souci de préservation à long terme des écosystèmes. Quels sont les acteurs de gestion de la pêche dans les ZEE des TAAF ? Quelles sont les espèces et écosystèmes marins concernés par les pêcheries ? Quels moyens de surveillance les TAAF mettent-elles en place pour assurer l’exploitation durable de l’activité des pêcheries ?

Lien vers le document Observatoire 2019 (Kerguelen et Crozet)

Lien vers le document Observatoire 2019 (Saint-Paul et Amsterdam)

Lien vers le document Observatoire 2020

 

Indicateurs de gestion de la Réserve naturelle – années antérieures

2018 – Lien vers le document téléchargeable

2017 – Lien vers le document téléchargeable

2016 – Lien vers le document téléchargeable